samedi 18 août 2012

Ma vie à moi que j'ai et ce que je vais en faire

Moselle. 35° à l'ombre, un taux d'humidité avoisinant les 0%. Poussière, soleil et sueur. Un vrai paradis. Et moi là-dedans.

J'avais prévu de bosser dans les Pompes Funèbres, le milieu culturel-littéraire étant par trop bouché et n'offrant aucune perspective d'emploi durable. J'avais plus ou moins trouvé une formation à Strasbourg en Septembre, formation diplômante permettant de pouvoir prétendre à un poste ensuite.

Plus le temps passe et moins je me vois bosser entouré de morts. Recevoir les familles endeuillées, subir leur chagrin et leurs larmes, leurs atermoiements et leurs épanchements.... très peu pour moi, à la réflexion.

D'autant plus que depuis le début de cette semaine je m'occupe à nouveau d'une bibliothèque, en commençant presque de zéro. Un boulot bénévole qui m'occupe tous les après-midi jusque parfois en soirée, avec une équipe très intéressante. Et dans lequel je suis comme un poisson dans l'eau. Dans mon élément, mon univers, mon monde... pourquoi vouloir en changer puisque je suis pour ainsi dire fait pour ça?

Alors à voir, mais je pense de moins en moins bosser dans les Pompes Funèbres, bien que je garde ça comme éventuel plan B sait-on jamais.

Vaya con dios

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire