dimanche 7 octobre 2012

Resident Evil Retribution 3D

"Je m’appelle Alice, et je travaillais pour Umbrella Corporation" Le refrain désormais connu rythmant les épisodes de la franchise Resident evil entame le cinquième, mettant tout de suite l'eau à la bouche.

Esthétique soignée, à mi chemin entre le premier (l'environnement confiné, certains personnages clés de retour grâce à un twist de scénario bienvenu) et le quatrième (les tons bruns, les zombis-pieuvres, les monstres géants armés d'énormes masses).

Commençant tout de suite après la fin du précédent, cet épisode surprend par sa scène d'ouverture pouvant faire penser à un reboot, mais finalement tout s'agence pour nous offrir un bon vieux survival en espace confiné, mais offrant des possibilités de scène en extérieur (si je vous explique pourquoi je vous gâche tout le plaisir, alors imaginez juste un énorme hangar ;))

Milla Jovovich fait toujours montre de qualités martiales exemplaires, et les combats sont bien chorégraphiés, mais pourraient être mieux filmés, d'autant plus que la 3D brouille un peu la compréhension des combats à mains nues.

Les bestioles sont nombreuses et bien utilisées, même si l'on peut déplorer une course aux monstres spectaculaires à défaut des zombies de base. Une caractéristique entamée depuis le 2ème épisode et la Némésis (sorte de croisement entre la machine de guerre et le monstre-zombie). On note tout de même dans cet épisode un changement spectaculaire concernant les zombies troufions: ils sont beaucoup plus rapides, et peuvent se servir d'une arme à feu (voir même d'une mitrailleuse), ce qui les rend beaucoup plus difficiles à combattre!

Comme je le mentionne plus haut, certains personnage clés sont de retour, malgré leur mort dans les épisodes précédents. Je note surtout le retour de Michelle Rodriguez, dans (à ma connaissance) son premier rôle de méchante. Il était temps que cette tigresse sorte vraiment les griffes!

Les personnages clés de la franchise sur jeu vidéo sont également de la partie (Léon et Claire). D'ailleurs, aussi loin que je cherche, pas de trace d'une Alice dans les jeux vidéos. Personnage inventé pour les besoins des films?

Un mot de la fin: spectaculaire! On passe d'une ambiance de survival gore à un champ de bataille style bataille de Minas Tirith dans le Seigneur des Anneaux version high-tech, ils ont même pensés aux Nazgûl!!

Bref, tout cela nous promet une suite des plus explosives...

Je terminerai cette chronique par parler de la 3D. D'habitude utilisée comme argument commercial, c'est à dire totalement dispensable, la 3D n'est véritablement bien utilisée que par les films d'horreur. Permettant quelques hauts le coeur et surprises de dernier moment (raaaaah, la musique qui annonce quand la bestiole va surgir! ça casse tout!!!), et quelques effets stylistiques bienvenus, elle prend là tout son sens. Si vous voulez allez le voir, regardez le en 3D.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire