jeudi 24 janvier 2013

Tronche de même

Parfois, pour ne pas dire souvent, un film s'inspire d'un autre. On ne compte plus les clins d’œil ni les références diverses, certains (Tarantino par exemple) s'en font même les spécialistes. Il existe aussi des franchises pour ça: Hot Shots, Scary Movie et autres compilations plus ou moins réussies.

Mais il est une autre tendance beaucoup moins fun: le plagiat. Bête noire de tout créateur, il consiste, pour les néophytes, à faire un copier-coller de l’œuvre qui nous intéresse, parfois même sans se masquer de l'avoir fait. Sans tomber dans cet extrême répugnant, parlons de ces films qui, ouvertement ou de façon plus discrète, se basent sur le même tronc que leurs petits copains de celluloïd

Premier exemple: zombies et survivants.

Les films de morts-vivants sont, depuis Romero, légion. Je suis une légende, La Nuit des Morts-vivants et autres Braindead. Mais deux franchises se distinguent par leurs ressemblances: Resident Evil (5 films à ce jour), et 28 Jours/Semaines plus tard (2 films à ce jour, et visiblement pas de 3eme prévu).

Un monde infesté de zombies infectés par un mystérieux virus, des humains vivant par conséquent reclus et surarmés, un(e) survivant(e) se réveillant dans un hôpital désert pour tenter de sauver sa peau et éventuellement régler le problème zombie. Avouez que là, ça se ressemble quand même beaucoup. Alors certes, l'approche du développement est différente: R.E. est plus Hollywoodien et plus axé sur l'action quand 28 Jours... se veut comme un quasi docu-fiction collant au plus près de la "réalité". Mais jusqu'au maquillage, à la démarche et aux causes de leur zombification, Alice et Jim affrontent peu ou prou les mêmes bestioles.

Resident Evil

28 Semaines plus tard

Second exemple: vampires et loups-garous.

Une célèbre franchise s'achève en fanfare cette année. Si je vous dit qu'elle parle de vampires et de loups-garous, je pense ne pas avoir besoin de mentionner le titre. Et pourtant.

2012 aura vu deux films parlant des mêmes êtres surnaturels. Twilight et Underworld. Là aussi, bien entendu, des différences existent. Twilight est avant tout une romance pour ados, et les vampires et les garous ne sont là que pour apporter du mordant à l'affaire. Underworld est bien plus sombre, plus violent, et dépeint les deux clans comme ce qu'ils sont vraiment: des monstres assoiffés de sang humain et se livrant une guerre sans merci depuis les origines du monde. Mais la sortie d'Underworld 4 l'année où se termine la franchise Twilight n'a rien d'innocent, ces choses étant généralement calculées au millimètre.

Twilight

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire