mardi 21 juillet 2015

Boucaille sur Douarnenez (Jean Failler)


Le Pitch: Quatre cadavres retrouvés dans une mansarde de Douarnenez. Quatre personnes âgées, visiblement mortes de froid. Mystère… et comme chacun sait, mystère rime avec Mary Lester dans notre belle Bretagne.
C’est ainsi que l’inspecteur vient établir ses quartiers dans la ville en ébullition. Les Gras commencent, le commissaire Colin n’envisage pas une seconde de les rater. Mary va devoir mener son enquête au cœur d’une bacchanale de quatre jours, dans un monde insolite et déroutant, peuplé de masques parfois mal intentionnés.

La Critique: Une des premières aventures de Mary Lester. Au plaisir d’y croiser des lieux connus s’ajoute celui d’une intrigue à rebondissements, trouble et bien ficelée, où il convient de ne pas se fier aux apparences. Failler nous promène dans les rues de Douarnenez, à la (re)découverte de cette ville, de son passé, de son présent.
Certains pourraient gloser quant au choix de la période des Gras pour l’intrigue du polar, mais chacun sait que, de par le vaste monde, les carnavals ont toujours masqués bien plus que les visages…
Failler est aussi un portraitiste hors-pair, et son roman dépeint une galerie de personnages hauts en couleurs, avec ou sans costumes.
Captant merveilleusement l’air du temps et du Port-Rhu, l’auteur réalise ici un parfait hommage à notre grande voisine.

L’auteur : Est-il encore nécessaire de présenter Jean Failler ? Auteur prolifique (la série Mary Lester ; Mammig ; des BD, ouvrages pour enfants, pièces de théâtre etc…). Breton par excellence, son œuvre dresse un portrait de notre région. Il vit et écrit à Quimper. Et, pour l’avoir rencontré, je peux vous assurer qu’il est sympathique et modeste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire