mercredi 8 juillet 2015

Le Centième Homme (Jack Kerley)




Le Pitch: Un torse d'homme, sans tête, est retrouvé en Alabama. Pour l’inspecteur Carson Ryder, promu héros de la police suite à la résolution d'une affaire de crimes atroces un an auparavant, c'est trop facile. Son instinct lui dicte qu'il s'agit d'une préméditation. Bientôt, un autre cadavre sera découvert. Et Carson et son équipier devront composer avec un secret inavouable, celui-là même qui a valu à Carson sa légende de héros. Une ombre, une voix, venue quasiment d'outre-tombe, ou peu s'en faut.


La critique: Un roman (qui donnera lieu à une suite, moins palpitante et plus attendue), fait de chair et de sang. Un polar nerveux et tendu, mais qui laisse tout de même la place à des moments drôles ou tendres (comme la romance entre Carson et la légiste, qui éveillera des souvenirs chez les fans de série télé). Une exploration de la psyché d'un meurtrier en série, doublée de celle d'un schizophrène. Une ambiance proche du Silence des Agneaux, sans pour autant égaler le maître étalon, définissant le genre. Un thriller honnête sans pour autant être révolutionnaire, digne sans pour autant redéfinir les règles.

L'Auteur: Jack Kerley, venu de la publicité (comme tant de cinéastes le furent) est un auteur prolifique vivant dans le New-Jersey. On sait malheureusement peu de choses à son sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire