mercredi 15 juillet 2015

Métacortex (Maurice G. Dantec)


Le Pitch: La Fin du Monde selon Maurice G. Dantec. Crimes pédophiles, assassinats de flics ou de magistrats, conflits politico-religieux, conspirations croisées, guerres civiles, chaos climatique, exodes massifs, piraterie maritime généralisée... le tout sur les ruines du monde cautérisées par l'âge atomique, fixées au sol par les hautes températures qui vont plastifier la Terre. Désormais, ce n'est plus qu'une question de jours...

La Critique: Un ouvrage épais (800 pages), dense et fouillé, compliqué et ardu. Un polar-SF transgenre, tel un roman fleuve, roman monde, autant (sinon plus) que l'était son prédécesseur Villa Vortex. Mais pas une page n'est de trop, pas de remplissage ni de trop plein, ici. C'est une critique amère et violente de notre monde, de ses horreurs, de ses limites. Un long cri d'alarme, ou surnagent quelques personnages perdus dans un enfer trop horrible pour eux.

L'Auteur: Auteur Américain de langue française, malheureusement plus connu maintenant pour ses prises de positions polémiques que pour ses romans, pourtant (presque) toujours d'excellente facture. A la limite du polar et de la science-fiction, d'une intelligence rare, c'est un paria de la littérature qu'il faut découvrir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire